Sculpture sur bois, et travail du cuir par Victor Cauet

Bonjour, je suis Victor CAUET, je suis sculpteur-ornemaniste depuis 2 ans et je vais vous parler un peu de mon travail, ainsi que vous présenté mes oeuvres.

J’ai été former aux Ateliers de l’Enclave de Papes à Valréas par Pierre Salva en 2010 qui s’est par une qualification d’état de sculpteur-ornemaniste.

Depuis, je travail sur des modèles à réaliser, dans l’étude, et j’ai par ailleurs appris à travailler le cuir, avant tout pour me concevoir une sacoche d’outils que je propose à tout demandeur.

Sacoche en cuir

Page sacoche

C’est un modèle de sacoche spécialement conçu pour y ranger les outils de sculpture de base (environs 30 gouges sont nécessaire pour pouvoir commencer à sculpter) . Comportant 30 espaces, plus deux compartiment, une fine pochette de rangement d’affiloir à racloir, à buis ou encore à tiers point, puis un second grand compartiment servant à y insérer les pierres d’affutage et un stapp, indispensable à l’autonomie d’un sculpteur. Le but de cette sacoche étant bien sur de pouvoir sans problème transporter ses outils n’importe ou !

Le procédé de fabrication est assez long, il comporte beaucoup d’étapes autant spéciales les unes des autres, comme les traçages, dessins techniques, les gravures, la découpe, les filets, la couture, le passage de l’encaustique qui demande beaucoup de patience et d’application..

Fonte de la cire d’abeille pour préparer les filets, avant brulage au fers

 

La sculpture-ornemanisterie

Le mieux pour présenté mon métier, c’est de vous faire part de la définition de l’Institut National des Métiers d’Art (INMA)

“Le sculpteur taille le bois afin de faire naître des motifs ou des formes. Deux techniques de sculpture peuvent être distinguées : la sculpture ornementale et la sculpture en ronde bosse. La première consiste à créer des reliefs sur une surface plane par enlèvement de matières. Cette technique permet de créer objets décoratifs, statues et sculptures monumentales. Le sculpteur ornemaniste utilise son savoir-faire pour décorer meubles et panneaux pour le mobilier et l’architecture intérieure.”

De plus, le sculpteur-ornemaniste dois maitriser le dessins, autant technique qu’artistique afin de préparer ses oeuvres, en croquis le plus souvent au départ, puis à l’échelle 1:1.

La maitrise des “épreuves” de terres pour préparé la visualisation de la surface, cette étape qui succède au dessin, et qui permet de “voir dans le bois”, car certaines œuvres sont si délicate, que la moindre erreur de perception l’annellerait et la rendrait donc inutilisable.

De nombreuses autres disciplines sont à connaitre par le sculpteur : Le moulage, pour toute sorte de reproductions, des notions d’ébénisterie, de restauration, une connaissance du Bois, ainsi qu’une connaissance historique de l’Histoire de l’Art, ce qui fait de ce métiers, une quête perpétuelle de recherche de la perfection.

DSC00322

Cadre à miroir en Noyer, 22 pièces ; 130 X 80

Pour plus de photos de mon travail veuillez vous rendre sur mon site et n’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement ou demande:

http://victorcauet.blogspot.fr

  • Courriel : cauetvictor@laposte.net
  • Tel : 0787439276

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *